Press "Enter" to skip to content

Infrastructure polyvalente

Localisation: Spa, Avenue Amédée Hesse, 41
Auteurs de projet: 
BAUKUNST, a. m. avec Bureau Bouwtechniek
Maîtrise d’ouvrage :
Fédération Wallonie-Bruxelles

Photos: Hélène Binet


À la fin du 19ème siècle, le site de la Fraineuse est racheté par une famille de riches industriels verviétois qui y firent édifier le Château de la Fraineuse rendu célèbre par la Conférence de la Paix qui s’y tenu en juillet 1920.

En 1947, la ville de Spa acquiert le domaine avec le projet d’y créer un grand centre de loisirs. Faute de moyens sufissant, l’Etat le rachète en 1967, et crée en 1970, le Centre Sportif de la Fraineuse. Le centre sportif dispose alors d’une centaine de lits installés dans les anciens bâtiments, d’un restaurant, de 28 chalets à 8 couchages chacun, d’une piste d’athlétisme, de deux terrains de football, d’une salle de musculation et de plateaux extérieurs dédiés aux sports.

En 2009, la Fédération Wallonie-Bruxelles initie une procédure visant à la restructuration et à la rénovation complète du site et de ses infrastructures. Une procédure négociée est mise en place par la Cellule Architecture afin d’attribuer le marché de service pour les études. Suite à la présentation de 5 projets, l’A.M. Baukunst-Bouwtechniek en sort lauréate.

Une première phase, réalisée en 2012, permet de mettre en conformité et rénover la Résidence Olympic ainsi la piste d’Athlétisme (revêtement et éclairage).Une seconde phase plus conséquente, vise d’une part à restructurer l’ensemble du site à long terme, par le biais d’un schéma directeur, et, d’autre part à envisager une série d’interventions bâties et paysagères visant à optimaliser les usages et les flux. Ce chantier de grande ampleur, attribuée aux Ets Wust, se déroule jusqu’à la fin 2015.

Le site de La Fraineuse bénéficie aujourd’hui d’infrastructures rénovées, telles que La Frainette (bâtiment de service), le Château de La Fraineuse (Administration, Salle de réception), le Centre hébergement (80 Lits). Un nouvel édifice voit également le jour – le Bâtiment d’accueil – qui intègre les anciennes cuisines et restaurant du RTG et un ensemble de locaux tels que des classes, une salle polyvalente, des vestiaires et sanitaires.

Ce dernier projet prend appui sur l’une des qualités paysagères fondamentales du site : la présence d’une topographie importante qui permet d’inscrire physiquement l’édifice au territoire. Bien plus qu’un édifice, le bâtiment suit en en effet une logique de conception intimement liée au paysage qui l’accueil tant dans son rapport volumétrique que dans la diversité des accès qu’il propose. Le développement du projet sur un seul et même niveau confère au bâtiment une présence limitée sur le site mais lui assure néanmoins une forte identité. Le caractère hétérogène du programme et des usagers – où enfants, sportifs de haut niveau, personnel éducatif et gestionnaire du site se côtoient quotidiennement – donne lieu à une mise en place du programme très particulière favorisant une très grande porosité entre intérieur et extérieur. La cour extérieure centrale organise le programme fonctionnel et constitue un espace de rassemblement supplémentaire à l’échelle du site. Cette grande fenêtre de ciel offre un éclairage naturel à l’ensemble des espaces.

L’édifice respecte l’ensemble des critères en matière d’économie d’énergie fixés par la PEB actuelle en Région Wallonne. A cet égard, le bâtiment adopte une technique de construction unique en Belgique où les murs (intérieurs/extérieurs) sont réalisés en béton monolithique isolant.

Coûts 3.750.000 € 

Réalisation: 2016

Retour vers la carte

 

Vous êtes hors-ligne